Les dépendances liées au tabac

Lorsque l’on veut arrêter de fumer, ou de vaper, malgré la motivation on ne comprend pas toujours pourquoi cela ne semble pas si simple, on se sent dépendant. Il est donc important de comprendre ce qu’il se passe en nous, et surtout quels sont les mécanismes de cette dépendance liée au tabac.
Il faut alors considérer que la dépendance est un ensemble de 3 facteurs de dépendance :

Vous comprenez ainsi qu’il est important de travailler sur ces 3 dépendances dans le cadre d’un accompagnement d’aide à l’arrêt du tabac pour vous permettre de retrouver l’état de bien-être du non fumeur.

La dépendance physique

La nicotine est une substance psychoactive. Il suffit de quelques secondes lorsque vous fumez une cigarette pour que la nicotine passe des poumons dans le sang puis dans le système nerveux central.
Ce temps très bref entre l’administration de la dose et son effet est l’une des clés expliquant le potentiel de dépendance de la nicotine. La nicotine se fixe rapidement dans le cerveau aux récepteurs de l’acétylcholine. De là, la nicotine libère entre autres de l’adrénaline, de la dopamine, de la sérotonine, de la bêta-endorphine et de la vasopressine, et active ainsi de façon insidieuse ce que l’on appelle le « circuit de récompense », et installe la phase de dépendance physique. (*)
Malgré tout, la bonne nouvelle c’est que la dépendance physique reste la plus faible des 3 dépendances. En effet, il suffit en moyenne d’environ 3 semaines pour que la nicotine libère totalement les neurorécepteurs et de quelques mois pour qu’elle soit éliminée de l’organisme.

La dépendance psychologique

Lorsque vous fumez, vous ressentez sans doute souvent une sensation de bien-être, de détente, à chaque fois que vous prenez votre dose de nicotine. Or, comme nous l’avons vu précédemment, c’est la libération « forcée » des hormones comme la dopamine et la sérotonine qui vous apporte ses ressentis.
Mais il est important que vous sachiez qu’une fois installée dans le système nerveux central, la nicotine stimule également la libération d’autres hormones et fait notamment grimper votre taux sanguin de cortisol, hormone du stress par excellence !

Donc en réalité, plus vous fumez, plus vous augmentez votre niveau de stress ! Et tout cela sans vous en rendre compte…

Et c’est là que le cercle vicieux s’installe, car plus votre taux de cortisol est élevé, plus vous aurez tendance à rechercher la sensation de détente pour compenser, et l’habitude vous pousse à la rechercher à nouveau avec votre dose de nicotine.
Vous l’avez compris, c’est un leurre bien camouflé qui trompe votre corps et surtout votre esprit, et avec lequel la dépendance psychologique s’installe !

La dépendance comportementale

Cette dépendance s’installe insidieusement dans le temps. Il s’agit de ce que l’on appelle les neuro-associations : l’association de la cigarette à des situations précises, des rituels du quotidien, comme le café-clope du fumeur, les apéros entre amis, un coup de téléphone… Ce sont tous les ancrages négatifs qui se sont mis en place subtilement et qui vous poussent à fumer parfois même sans vous en rendre compte, cela devient des automatismes.
Pour comprendre comment cela s’installe si facilement, il suffit de prendre l’exemple de la gestuelle : Pensez qu’à chaque cigarette fumée, vous effectuez environ 10 à 15 fois le même geste de la porter à vos lèvres. Comme un véritable conditionnement, ces répétitions installent l’habitude gestuelle et donc la dépendance comportementale.

Comment s’en défaire ?

Vous l’aurez compris, pour vous aider à redevenir définitivement non-fumeur, il est indispensable de travailler sur ces 3 dépendances afin de vous libérer durablement du tabac !

La première chose, sans doute la plus importante, c’est de bien comprendre le mécanisme de ces 3 dépendances, et c’est ce que vous venez de faire en lisant cet article ! Et vous l’aurez certainement compris, au-delà de la dépendance, vous êtes surtout une victime de ces mécanismes !

L’hypnose apporte une aide précieuse pour arrêter de fumer, car en agissant au niveau de l’inconscient, elle permet de travailler sur les dépendances psychologiques et comportementales.
De plus, lors de votre séance, votre praticien vous donnera les outils naturels nécessaires pour vous aider à vous libérer facilement du tabac.
Vous pouvez déjà commencer à vous préparer avec une technique de respiration particulière à découvrir et pratiquer sur cette page : http://www.arret-tabac-lyon.fr/coherence-cardiaque-aide-arret-cigarette/

(* Source : INSERM – Données neurobiologiques des effets de la nicotine sur la neurotransmission cérébrale)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *